Petit…

Adorable petit enfant de la Terre

Victime innocente de la guerre

Petit, tu perds ta mère

Ton âme et ta terre…

 

Petit, victime de la folie des hommes

T’es là sans vie, sans pain et sans pomme

N’ayant pour seuls compagnons que douleur et misère

Ce monde de luttes haineuses ne t’offre jamais de mains frères !

 

Petit adorable enfant de l’Indochine

La guerre et ses bombes ont détruit ton île

T’es plus rien et plus rien ne te sourit

Et même ton sourire innocent de naguère

T’a quitté à jamais…

A propos laosmonamour

ເກີດຢຸ່ບ້ານມ່ວງສູມ ເມືອງທ່າແຂກ ແຂວງຄໍາມ່ວນ ໄດ້ປະລີນຍາ ຕຣີແລະໂທ ຈາກມະຫາວິທຍາໄລ Robert-Schumann (Strasbourg) ແລະ ປະລີນຍາເອກ ຈາກມະຫາວິທຍາໄລ Paris-Sorbonne, Paris IV Travaille à l'AFP Paris après une licence et une maîtrise à l'école de journalisme de Strasbourg (CUEJ - Robert-Schumann) et un doctorat au CELSA (Paris-Sorbonne)
Cet article, publié dans Essai, Poème, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s